Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

De Hounto à Estella

Les premières étapes. Premières impressions

Pluie du matin n'arrête pas le pélerin

Dimanche 18 juillet Hounto- Burguete 20,8 km

Prière du pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle

Ô Saint-Jacques
soutenez-nous dans les dangers, et allégez nos marches;
soyez pour nous une ombre contre le soleil,
un manteau contre la pluie et le froid;
soyez le bâton qui évite les chutes
et le port qui accueille les naufragés;
afin que, guidés par vous,
nous atteignons avec certitude notre but,
et revenions sains et saufs à la maison.


Lundi 19 juillet Burguete-Zubiri 22,9km

« Lorsque nous sommes en route et que nous apercevons un clocher,
cette vue doit faire battre notre cœur comme la vue du toit
où demeure son bien-aimé fait battre le cœur de l’épouse. »
                                                St Jean Marie Vianney (Curé d’Ars)


Mardi 20 juillet Zubiri-Pampelona 21,8km

« Notre Dieu Seigneur,
Donne-nous le courage d’être prêts à prendre le départ pour les chemins sur lesquels, nous le savons, tu nous appelles.
Donne-nous le courage de partir vers la bonté plus forte que toutes les malveillances,
de nous hâter vers le pardon si difficile lorsque nous sommes blessés,de partir vers l’espérance alors que nous sommes dans le noir,de nous hâter vers nos frères et de leur donner ce que nous possédons. »
                                                                                                               Charles Singer

Mercredi 21 juillet. Pampelona-Puente la Reina 24km

Nous allons nous rendre de Pampelune à Puente la Reina soit environ 24 km.
A cet effet nous avons décidé de partir tôt pour parcourir le maximum avant les grosses chaleurs de l’après midi.
L’orage de la veille est terminé mais il reste beaucoup d’eau dans les rues de Pampelune.
Le ciel est couvert mais il ne pleut pas.
Petit déjeuner près de l’église de Cizur Menor, puis nous attaquons la difficile montée du col del Pardon.
Au sommet nous pouvons admirer quelques sculptures en métal.
La descente, plus raide que la montée et faite de multiples gros galets, fut très pénible.
Arrivés à Puente la Reina, nous gagnons tous l’albergue de los Padres Reparadores où nous serons tous logés en dortoir de 14 personnes du fait du risque d’orages pour la nuit. Le fondateur de la Congrégation est originaire de Saint-Quentin, près de chez nous.
Messe dans l’église voisine, puis repas en commun (préparé par notre mère abeille) dans le réfectoire de l’auberge.



Jeudi 22 juillet. Puente la Reina Estella 19km

Encore une fois départ matinal pour aller de Puente la Reina à Estella (19km).
La pluie (orages) a décidé de nous accompagner dès le départ. Elle nous quittera avant le déjeuner.
Petit déjeuner à Mañeru et déjeuner dans la campagne entre Lorca et Villapuerta.
Nos petits déjeuners attirent toujours quelques amis de rencontre (Coréens, Américains et autres) mais nous ne pourrons pas nourrir tous les pèlerins.
Après quelques belles montées (et descentes) nous entrons dans Estella et découvrons la magnifique façade de l’église du Saint Sépulcre, église dont la construction a débuté à la fin du XIIème siècle.
Traversée rapide de la ville pour monter au couvent des Bénédictines qui logent les hôtellants et qui vont nous offrir le couvert du soir.
Les camperguants logeront à l’auberge paroissiale située un peu plus bas en ville.
Nous y retrouverons nos amis valenciennois.


« La grâce de Dieu nous aide à marcher et nous soutient. Elle nous est nécessaire comme
les béquilles à ceux qui ont mal aux jambes. »
                                                                                                 St Jean Marie Vianney

Article publié par cpm St François d'Assise en Douaisis • Publié Vendredi 23 juillet 2010 • 2189 visites

Haut de page