Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

VENDREDI SAINT A AMETTES

Etudiants et formateurs du Centre de FormationPédagogique de Cambrai en pélerinage

S4200001aMETTES LA MAISON DE bENOIT S4200001aMETTES LA MAISON DE bENOIT   Marcheurs de Dieu……

 

C’est ce qu’ont voulu être les étudiants et formateurs du CFP de Cambrai, en ce Vendredi-Saint, 25 mars 2005.

Et pour cela, ils ont pris le chemin d’Amettes, un petit village de 550 habitants, entre Lillers et Aire sur la Lys qui reçoit jusqu’à 100 000 pèlerins par an.

 

Une journée pour découvrir Saint Benoît-Joseph Labre, né dans ce village en 1748, et qui est mort dans le plus extrême dénuement à Rome, en 1783.

Une journée pour vivre un temps de réflexion, de partage, de prière qui s’est terminé par le Chemin de Croix qui monte de la maison natale de Benoît-Joseph jusqu’à l’église.

 

A notre arrivée, un court montage nous a permis d’avoir quelques repères sur celui qui fut en quelque sorte le premier pèlerin de l’Europe qu’il a parcourue à pied. On dit qu’il aurait fait au moins 30 000 kilomètres ! Ainsi, nous dit-il :

« Il est vain de s’encombrer de bagages inutiles. Dieu seul suffit ! »

ou encore :

«  Marcher à la suite de Jésus. Mettre ses pas dans les siens. Ce voyage-là peut te mener loin. »

Une visite approfondie de l’église a précédé l’activité pédagogique et ludique qui est proposée, à savoir un jeu de l’Oie qui permet de retrouver le contexte de l’époque où il a vécu, toutes les étapes de sa vie et le rayonnement de Benoît-Joseph.

 

La participation financière au repas-partage du Vendredi-Saint a été offerte pour les actions de l’association « Enseigner Là-Bas »

 

A 15 heures, nous avons vécu, avec quelques habitants du village, le chemin de la Croix, dont chaque station avait été préparée par une équipe de 4 étudiants. Un bâton de pèlerin sur lequel se nouaient successivement les intentions ou mots-clés retenus pour chaque station servait de témoin-relais entre les équipes.

 

« Il faut avoir trois cœurs en un seul.

         Un cœur de FEU pour aimer Dieu

                   Un cœur de CHAIR pour aimer son prochain

                            Un cœur de BRONZE pour résister à l’amour de soi. »

Article publié par Formation Pédagogique Saint Fiacre • Publié Vendredi 01 avril 2005 - 15h19 • 3301 visites

Haut de page