Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

4ème journée diocésaine des pèlerinages locaux

Le monde a besoin de signes tangibles des actes de foi anciens

Ste Rita dans l'église de Blanc-Misseron Ste Rita dans l'église de Blanc-Misseron  Cette rencontre a eu lieu le jeudi 8 juin 06 à Curgies. C’est l’équipe locale du pèlerinage à sainte Rita qui nous a reçus et qui nous a présenté le sanctuaire dédié à la Sainte. Cette journée a été animée par le père Dominique Foyer, directeur des pèlerinages diocésains, M. l’abbé Gérard Duhaubois, vicaire épiscopal chargé des pèlerinages, et François Tandonnet, diacre permanent affecté par notre évêque aux pèlerinages locaux.

Quel est l’enjeu ?
En 1970, les pèlerinages et dévotions aux saints patrons tombaient en désaffection, on les considérait comme des superstitions qui détournaient les personnes de l’attention au Christ.
Actuellement la vision de ces dévotions est différente. Comme nous le dit Monseigneur Garnier :
I- Il faut des lieux réconfortants pour les gens simples et qui donnent un sens à leur vie.
II- N’oublions pas que les touristes de passage, des pèlerins même, ignorent beaucoup Jésus-Christ.
III- Se rendre sur un lieu de pèlerinage est souvent une démarche personnelle ou individuelle qui peut permettre des moments de partage.

Par ailleurs, faire Eglise, c’est rendre visible ce qui est invisible. L’Eglise est sacrement visible du Christ qui est invisible. Les lieux de pèlerinage locaux sont donc importants. Les chrétiens ou simplement les gens qui sont curieux de notre patrimoine ont besoin de voir avec leurs propres yeux, de toucher avec leurs mains, des lieux, des objets, des reliques qui portent témoignage de faits historiques et d’actes de foi anciens. Notre monde a besoin de signes visibles, même s’ils se trouvent dans de petits sanctuaires locaux, c’est ceux-là que fréquentent les gens simples et humbles, ceux qui s’arrêtent discrètement pour faire un geste, une prière, mettre un cierge et qui se posent la question : est-ce que je suis aimé de Dieu et de mes frères, ces gens sont tellement humbles qu’ils ne se sentent pas dignes et capables de s’adresser à Dieu Lui-même, mais demandent l’intercession d’une sainte, par exemple sainte Rita qui a été toute petite comme eux devant les détresses de la vie. Paul VI a dit : « Nous contribuons à notre mesure à la civilisation de l’amour ».

Un tour de table a permis de connaître des pèlerinages locaux représentés à cette réunion parmi les nombreux de notre diocèse : 
- Sainte Rita à Curgies 
- Notre-Dame du saint cordon à Valenciennes 
- Saint Landelin à Crespin
- Saint Eyton
- Sainte Pharaïde à Bruay
- Notre-Dame de Hon à Cambrai
- Notre-Dame des Haies près de Maroilles
- Saint Druon à Sebourg
- Saint Roch à Hergnies
- Notre-Dame de Malaise à Bruille Saint-Amand
- Sainte Renfroye à Denain
- Sanctuaire de Sheunstadt à Thun Saint Martin
- SainteThérèse, chapelle la petite Thérèse à Sin du Nord
- Saint Aybert à Saint-Aybert


Dans un deuxième temps nous avons réfléchi sur cinq sujets qui feront l’objet d’une charte
- 1- confréries et associations : les règles à respecter
- 2- reliques et autres objets de piété
- 3- liens qui doivent exister avec la paroisse
- 4- prière et éducation à la prière sur les lieux de pèlerinages
- 5- faire connaître tout cela auprès de gens nouveaux et de passage.


Dans un dernier temps, avec François Tandonnet nous avons avancé dans l’élaboration d’un guide pour « pèleriner » en Cambrésis, en Avesnois, en Douaisis, en Pévèle et en Valenciennois.


La prochaine journée diocésaine des pèlerinages locaux aura lieu le Jeudi 7 juin 2007 à Cambrai.

Article publié par philippe dekoker • Publié Samedi 17 juin 2006 • 6687 visites

Haut de page