Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Pèlerinage San Giovanni Rotondo & Naples

du 23 au 28 septembre 2012 Naples, Pompéi. San Giovanni Rotondo, Piétrelcina: les lieux où le Padre Pio a vécu

 

 

 

 

Il est né à Pietrelcina (province des Pouilles, en Italie du sud). De santé fragile, il entra cependant, à 15 ans, chez les Frères Capucins et fut ordonné prêtre en 1910. C’est à San Giovanni Rotondo qu’il passa la majeure partie de sa vie.

 

 

 

 

 

Sa spiritualité : très marqué par la vie de Jésus, particulièrement par sa Passion, il reçut les stigmates du Christ,

 

SUR LES PAS DU PADRE PIO

 

 

 

Il célébrait l’eucharistie avec ferveur, le monument devant l’église paroissiale le montre élevant l’ostensoir. Les sculptures du socle rappellent aussi sa lutte contre le démon qui ne cessait de le tourmenter, son attachement au Christ crucifié et sa pratique du sacrement de réconciliation : les foules se pressaient pour seconfesser, il fallait retenir sa place des semaines à l’avance ! Padre Pio lisait dans les âmes et relevait un oubli, conscient ou non, de ses pénitents !

 

Il était proche des pauvres et spécialement des malades. Il fut relevé de son voeu de pauvreté de façon à recueillir de nombreux dons qui lui permirent de faire construire un hôpital important, moderne et très réputé encore de nos jours : « La maison du soulagement de la souffrance »

Il reçut la visite de Karol Wojtyla à qui il prédit son élection comme pape ! Jean-Paul II ne manqua pas de revenir à San Giovanni Rotondo ! C’est lui qui procéda à la béatification de Padre Pio en 1999 et à sa canonisation en 2002.

 

Marie-Cécile, l’une de nous, a bien connu Padre Pio. Elle y est venue toute jeune avec ses parents une douzaine de fois, le rencontrant, lui et ses frères Capucins.

 

Avec elle, toute émue, (elle n’y était pas venue depuis 40 ans !) nous avons visité les lieux où le Padre avécu : le  couvent, la toute première église où il célébrait la messe et confessait, une autre plus grande puis le sanctuaire N. D. des Grâces et aussi l’église de San Pio, moderne et toute récente, qui peut accueillir, sur le parvis en plein air et à l’intérieur, des milliers de pèlerins. Nous avons pu, dans la crypte aux magnifiques mosaïques, nous recueillir face au sarcophage où le saint repose.

 

A Pietrelcina, le village natal, Marie-Cécile nous a conduits jusque la maison familiale et l’église où il fut baptisé.

 

Son témoignage authentique nous l’a rendu plus proche et j’oserais dire, plus présent !

Ce pèlé nous a aussi fait découvrir la côte amalfitaine, Naples et sa cathédrale, Pompéi : ses ruines impressionnantes et l’église de la « Vierge de Pompéi ». Nous avons aussi visité Monte Sant’Angelo où l’archange Saint Michel est apparu dans une grotte naturelle et où s’est rendu le Padre Pio. Monseigneur Denis Lecompte y a célébré la messe. Puis, Castel del Monte : le château forteresse de l’Empereur Frédéric II.

.

Thérèse, une pèlerine parmi d’autres

 

Padre Pio ? « Qui c’est celui-là ? » penseront quelques-uns comme je l’ai fait moi-même avant de découvrir ce pèlerinage diocésain !

 

 

Faisons connaissance avec « San Padre Pio » un saint de notre temps (1887-1968).

Article publié par Pierre DECA • Publié Mercredi 31 oct 2012 • 3700 visites

Haut de page