Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

PELERINAGE EN TERRE SAINTE

Accompagné par le Père Bruno CALLEBAUT et un guide officiel

Du Lundi 09 au Vendredi 20 nov

Programme

Le programme détaillé est téléchargeable ci-dessous:

Les documents d'inscriptions sont également téléchargeables ci dessous

 

Contact: Pèlerinage diocésains de Cambrai

Tel: 03.27.38.12.62

pelerinages.cambrai@nordnet.fr

 

 

Jerusalem_01_panorama_02 Jerusalem_01_panorama_02   

 Du Lundi 9 Novembre

 

Départ le matin de Raismes ou Cambrai

en autocar jusque l'aéroport de Roissy puis vol E1 A1 (compagnie israélienne)

 

Au Vendredi 20 novembre

Retour en autocar sur Cambrai ou Raismes

 

 

 

 

 

Mardi 10 Novembre:

 

Le matin, si possible départ pour le site de l’HERODIUM, ancienne forteresse d’Hérode et visite. Puis descente du Champ des Bergers et temps de méditation.
Puis retour vers BETHLEEM.
 
L’après-midi, temps libre et visite de la basilique de la Nativité et temps de prière dans la grotte.

Puis rencontre avec Sr Sophie de la Compagnie des Filles de la Charité et messe dans la chapelle des Sœurs

 

Nazareth Nazareth   

Jeudi 12 novembre:

Le matin : départ pour NAZARETH.
Arrêt à JERICHO. Evocation biblique sur le Tell de Jéricho et découverte du panorama de la vallée du Jourdain.
Continuation de la route vers le Mont Thabor. (Montée en taxis.)
 
L’après-midi, visite du Mont Thabor où l’Eglise commémore depuis l’époque byzantine le mystère de la Transfiguration et célébration de la messe. Puis méditation et passage à NAIM où Jésus rendit la vie au fils d’une veuve.
 

Arrivée à NAZARETH, traversée du souk et visite de l’église St Gabriel.

 

 

 

Vendredi 13 novembre:

 

8 heures du matin, messe à la basilique de l’Annonciation.
Visite archéologique du village du temps du Christ et l’église Saint Joseph. Evocation de la prise de Parole du Christ dans la synagogue.
Puis route pour la Haute Galilée
 
Déjeuner.
L’après-midi, continuation jusqu’à BANIAS, l’ancienne CESAREE DE PHILIPPE. Marche jusqu’aux sources du Jourdain où Jésus pose à ses disciples la question fondamentale « Qui dites-vous que je suis ? » et où Pierre répond sous l’inspiration de l’Esprit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant ! ».
Puis retour vers NAZARETH en passant par le plateau du Golan
 

Samedi 14 novembre

Murdeslamenations Murdeslamenations  Journée au bord du lac de Tibériade : méditation au Mont des Béatitudes.
Puis à TABGHA évocation de la multiplication des pains et la rencontre du Ressuscité avec Pierre : « M’aimes-tu ?». Méditation au bord du lac. Puis évocation du baptême du Christ sur les rives du Jourdain. Puis visite des vestiges d’un monastère byzantin du 5ième siècle à KURSI et évocation de la délivrance d’un possédé par Jésus. Visite du Kibboutz d’EIN GEV
 
Déjeuner au kibboutz au bord du lac.
 
L’après-midi, traversée du lac en bateau de EIN GEV à GUINOSSAR et à CAPHARNAÜM, célébration dans la nouvelle basilique construite sur la maison de Pierre. Visite de la synagogue.
 

 Dimanche 15 novembre

Le matin, départ pour MAGHAR et rencontre avec la communauté melchite ainsi qu’avec le Père Abboud Maher, curé de la paroisse et participation à la célébration de la messe. Puis départ pour ST JEAN D’ACRE
 
L’après-midi, visite de la ville croisée, des caravansérails, de la mosquée de Djezzar Pacha. En revenant vers NAZARETH, arrêt à EIN HASHOFFET où l’on peut voir un tombeau juif creusé dans une ancienne carrière qui
rappelle celui du Christ à Jérusalem.
 

Lundi 16 novembre

Capharnaum_10_synagogue Capharnaum_10_synagogue  Le matin, départ pour HAÏFA et visite de la maison des enfants handicapés profonds de BEÏT EL NOUR, institution pour laquelle les anciens pèlerins du diocèse de Cambrai se sont impliqués depuis plus de trente ans et rencontre avec les Filles de la Charité, célébration de la messe.
 
Puis continuation vers CESAREE MARITIME, ville construite par Hérode le Grand, d’où Pierre et Paul s’embarquèrent pour Rome et qui devint, au début de l’ère chrétienne, la capitale des Procurateurs romains.
 
L’après-midi, visite de la ville romaine et croisée puis route vers JERUSALEM par la Via Maris.
 

Mardi 17 novembre

Le matin, découverte de la Ville Sainte : panorama du sud au Mont de l’ONU, puis à partir de l’est sur le Mont des Oliviers, topographie et histoire de la ville. Entrée solennelle dans Jérusalem, jusqu’au Saint Sépulcre.

 

L’après-midi, la vallée du Cédron, le tombeau de la Vierge, la basilique de GETHSEMANI, au pied du Mont des Oliviers.

 

Puis temps de marche dans la vallée en passant sous le mont de l’Ophel, pour arriver jusqu’à la piscine de Siloë. Evocation de l’aveugle né.
 

Sur le Mont Sion, visite du Cénacle et messe de la Cène du Jeudi Saint en l’église de la Dormition.

 

 

 

Dsc_6837 Dsc_6837    

Mercredi 18 novembre

 
Le matin, visite de la ville nouvelle : Jérusalem, le mémorial de Yad Vashem en souvenir de l’extermination des Juifs par les Nazis, le musée du Livre et la grande maquette de Jérusalem,
 

L’après-midi, temps libre. Chemin de Croix dans la vieille ville et messe de la Passion dans la chapelle du Saint Sacrement, au Saint Sépulcre

 

Jeudi 19 novembre

 
Tôt le matin, messe de la Résurrection au tombeau du Christ, dans la basilique du St Sépulcre si possible avec les Pères Franciscains.
 
Puis visite du quartier juif de la vieille ville. Présentation du Temple (sa signification dans la religion juive) : le Mur des Lamentations.
L’Esplanade du Temple, les extérieurs des mosquées El Aqsa et du Dôme de la Roche.
Visite de l’église romane Sainte Anne et de la piscine de Bethesda avec l’évocation du paralytique.
L’après-midi, le Mont des Oliviers, la mosquée de l’Ascension, le Carmel de l’Eleona et la grotte du Pater.
 

 

Clôture du pèlerinage au Dominus Flevit, face à la Ville Sainte.

 

 

Pour se décider... Lire le témoignage ci dessous

 

Témoignage d’une pèlerine de la Terre-Sainte

 

Parmi les pèlerins habitués au Pèlerinage en Terre-Sainte, nous avons voulu recueillir le témoignage d’une pèlerine très régulière puisqu’elle fera cette année son 11ème pèlerinage.

 

P. Deca : Madame Mahy, dites-nous un peu ce que l’on retire d’un tel pèlerinage et pourquoi y retournez-vous chaque année ?

 

Img_0469 Img_0469   

 

 

 

 

 

 

A.     Mahy : Je suis attirée par la Terre-Sainte. Je crois même que si j’avais été plus jeune, je m’y serais établie. Ce qu’on y vit est unique, parce que c’est là que se trouve la source de notre foi. Aller sur les pas du Seigneur, là où il est né, là où il a vécu, souffert, Lui et sa Maman…, c’est quelque chose d’unique, de sacré ! Et le Saint-Sépulcre, quand on touche le rocher, … c’est…..il n’y a pas de mot pour décrire cela ! Là, on n’est presque plus sur terre ! D’ailleurs, à 2 mois du départ, je me vois déjà partie, je le vis déjà en ce moment !

La première fois que l’on y va, on en prend vraiment plein la vue. Mais on ressent tout de suite le besoin d’y retourner, pour mieux prendre le temps de goûter ce que l’on y reçoit. Et ce que l’on y reçoit est différent chaque année. Le pèlerinage n’est jamais le même d’une année sur l’autre. Il y a la richesse reçue dans notre cœur, il y a celle des prédicateurs, il y a aussi celle partagée avec les autres pèlerins. Nous y avons tissé ensemble des liens vraiment forts. Les échanges nous apportent de vraies richesses les uns aux autres, même si l’on vient de milieux différents, que les autres vivent leur foi autrement.

Alors là je peux vraiment « recharger mes batteries », et j’en ai besoin après des moments parfois difficiles vécus dans la vie courante. Si je n’avais pas la Terre-Sainte, je ne sais si j’aurais pu continuer…J’ai une petite retraite, mais je mets de côté pour y aller.

 

P. Deca : Parlez-nous aussi un peu des juifs, des arabes que vous croisez, du contexte qui a

     parfois été différent il y a quelques années.

 

A. Mahy : Les juifs ? Ce sont des personnes comme moi. Ils sont proches de leurs enfants. Je

les apprécie beaucoup. Mais on voit qu’ils souffrent. Ils sont graves. Ils ne sont jamais en paix. Les arabes sont sympathiques, ils ont le sourire, beaucoup plus que les juifs. Et vous savez, même durant les années plus « chaudes » où Israël faisait plus la une des médias,  je me suis toujours sentie en sécurité. Les soldats ou des civils de la Sécurité sont là, assurant une présence discrète mais efficace et on n’a vraiment rien à craindre.

 

P. Deca : Le mot de la fin, Mme Mahy ?

A. Mahy : La Terre-Sainte…Tant que je pourrai y aller, J'irai !                                                                                      

Article publié par • Publié Samedi 19 septembre 2009 • 5401 visites

Télécharger le fichier PDF "Programme_2009" (1.8 Mo)
contenu du fichier
Le programme complet du pèlerinage en terre Sainte
Télécharger le fichier PDF "Conditionsterre-sainte2009" (19.5 Ko)
contenu du fichier
Télécharger le fichier PDF "Fiterresainte2009" (24.2 Ko)
contenu du fichier
Haut de page